Ne gâchez plus votre weed, voici comment la conserver.

J’imagine qu’on est tous pareils. Après quelques années passées à fumer on a tendance à penser qu’on connaît tout sur cette belle plante qu’est le chanvre ! Et pourtant la plupart du temps lorsqu’on parle de stockage – car oui, tout le monde ne fume pas tout d’un coup – peu connaissent vraiment leur sujet. Ça tombe bien, on va vous faire réviser.

Tout d’abord il est primordial de se rappeler que la weed, à l’instar des autres végétaux et même des aliments, est une substance soumise aux aléas du temps et de son environnement. Du coup, à moins que vous fassiez partie des personnes ne regardant pas non plus la date sur les yaourts, vous avez tout intérêt à lire ce qui suit si vous souhaitez la conserver de façon optimale.

On va partir du postulat de départ qu’un acheteur lambda de cannabis va se le voir remettre dans un pochon/packs en plastique. Il est évident que c’est l’une des solutions de transport les plus pratiques, toutefois elle s’avère particulièrement mauvaise pour la conservation du cannabis. Pourquoi ? Car le plastique est une matière qui, avec le frottement, va générer de l’électricité statique. Cette même électricité va influer sur l’herbe et la fragmenter ce qui va engendrer un dépôt sur le plastique par conséquent une baisse de qualité de la weed. Outre ces éléments, un pochon laisse passer la lumière qui endommage les trichomes et les pistils qui ont une fonction protectrice et nutritive.

Je vous vois venir : « mais on plante bien de l’herbe qu’on fait pousser sous lampes UV ? » Oui effectivement mais avec une procédure spécifique et uniquement pour sa croissance. Les lampes UV, utilisées dans la production de weed « indoor » l’aident à pousser mais peuvent aussi nuire aux têtes de cannabis une fois que la plante est arrivée à maturité.

Autre inconvénient du plastique, les moisissures dûes à l’air. On ne vous apprendra rien en vous disant qu’un pochon laisse passer de l’air et n’est que très rarement hermétique.

L’autre jour un ami m’a dit qu’il la conservait au frigo. Là aussi : mauvaise idée. Le réfrigérateur dégage lui aussi trop d’humidité. Cela dit, le manque d’humidité est également à proscrire mais nous y reviendrons plus tard. Quant au congélateur, ce dernier peut constituer une solution (précaire mais une solution tout de même) car il évite les problèmes liés à l’humidité. L’idéal serait de le passer sous vide mais bon, beaucoup d’efforts pour pas grand chose! En effet, le froid va impacter la condition des trichomes et il s’agira alors de décongeler ta weed en veillant à ne pas les détériorer. Et ce avec la même minutie que Marie Curie lorsqu’elle étudiait le polonium (qui lui, à l’inverse de votre weed est radioactif et ne se fume donc pas !).

Passons maintenant à la chaleur. Selon diverses sources top-secrètes, la température idéale pour le cannabis serait comprise entre 20 et 30 degrés. Néanmoins, il s’avère très mauvais de la laisser près d’une source de chaleur car il deviendra trop sec. Plus facile à effriter il sera, mais de sa substance il perdra.

Aussi étonnant soit-il, la chaleur influencera le type de fumée qui sortira de votre bouche (ou de votre bong, de votre vapo etc) lorsque vous le fumerez. La fumée sera alors plus épaisse que si votre weed avait été mieux conservée. Point positif : vous pourrez faire plus de ronds avec votre bouche. Point négatif : votre weed sera moins bonne et de toute manière les ronds c’est assez dépassé de nos jours avec les hipsters qui ont remis au goût du jour les triangles.

Bon t’es sympa mais ça ne me dit toujours pas comment stocker ma weed ?! Vous avez raison, mais au Lab nous accordons autant d’importance à l’information de nos clients qu’à la qualité de notre CBD. La solution optimale, miracle, quasi parfaite pour stocker votre weed c’est…Le verre ! Cette option s’adresse à toutes les personnes achetant de la weed en grande quantité, ne fumant qu’occasionnellement, attachant de l’importance à la qualité de leur cannabis légal, s’intéressant à la plante et au meilleur moyen de la stocker. Comme disait ma grand-mère, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures, et même si elle ne faisait pas vraiment référence à ça, c’est aussi dans les vieux pots (en verre) qu’on stock le mieux son CBD. Le verre, à l’inverse du plastique ou d’autres matériaux, ne va pas interférer avec le CBD et lui permettra de conserver sa fraîcheur, un bon degré d’humidité (à condition qu’il ne soit pas placé au soleil) et surtout de n’impacter ni les trichomes ni les terpènes (les molécules qui donnent à ton CBD son si bon goût) !

Pour résumer, tel un esthète, il s’agira de stocker votre CBD dans un pot en verre. Ça tombe bien, chez Hi Lab c’est justement ce qu’on avait prévu ! A titre préventif on vous rappelle que l’humidité, les matières chimiques telles que le plastique, l’exposition à la chaleur, le stockage trop prêt d’une source de chaleur (ordinateur, chien, etc.), la lumière directe ne sont pas les copains du cannabis !

PS : Il y a aussi une vieille légende qui dit qu’ajouter des quartiers de pommes ou pelures de fruits en tout genre permettent d’ajouter des saveurs supplémentaires ou de se prémunir contre la sécheresse. C’est malheureusement faux, ça ne fera que trop l’humidifier et si vraiment vous n’avez pas de chance, la fera pourrir.

Laisser un commentaire